Sarkozy se défend d’être populiste dans un discours au «peuple de France»

Par

Les bons Français ruraux contre les représentants des minorités qui menacent de prendre le pouvoir : telle est la ligne de fracture que veut installer Nicolas Sarkozy. Dans son premier meeting à Châteaurenard, il a choisi ses ennemis politiques : Hollande et Le Pen.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyée spéciale à Châteaurenard. – Autorité, identité, famille, héritage, ruralité, lutte contre le laxisme… À la sortie du gymnase de Châteaurenard (Bouches-du-Rhône), la plupart des sympathisants qui viennent d’écouter Nicolas Sarkozy semblent satisfaits (et soulagés de sortir de l’étuve).