A Perpignan, Louis Aliot joue la carte Robert Ménard

Par

Pour ravir la mairie de Perpignan qui lui a déjà échappé en 2008 et en 2014, le candidat issu du Rassemblement national compte bien s’inspirer de la dernière campagne et du bilan du maire de Béziers.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après deux défaites lors des municipales de 2008 et de 2014 à Perpignan, Louis Aliot, député Rassemblement national (RN) des Pyrénées-Orientales, entend bien, cette fois-ci, s’imposer dans la cité catalane, plus grande ville ciblée par le parti de Marine Le Pen. Pour y arriver, il peut, en tout cas, s’appuyer sur son « ami » Robert Ménard, élu maire de Béziers en 2014.