Pour un moratoire sur la hausse des taxes sur les carburants

Par

Si Macron veut sortir de la crise politique, il doit d’urgence décréter un moratoire sur la hausse des taxes sur les carburants. C’est le préalable pour renouer le dialogue et inventer une transition écologique non punitive.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le gouvernement ne devrait-il pas décider un moratoire sur la hausse de la fiscalité sur les carburants ? Cette question, peu de dirigeants politiques, de gauche comme de droite, n’ont osé la soulever avec vigueur, quand le mouvement des « gilets jaunes » a commencé à prendre de l’ampleur. Et à cette prudence, qui a marqué les débuts de la colère sociale, il y avait d’innombrables raisons, qui pour certaines étaient respectables ou compréhensibles, même si d’autres l’étaient moins.