Après “Tomboy” : « L'homosexualité, c'est péché »

Par

Ce film est actuellement dans la ligne de mire d'une frange de la droite ultraconservatrice qui demande dans une pétition l'interdiction de le projeter dans le cadre de l'école.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Projeter Tomboy dans un collège ayant une forte population immigrée, de confession musulmane ou chrétienne, c'est l'occasion rare d'aborder la question du genre et de l'homosexualité, tant ces sujets peuvent être tabous. Cette jeune enseignante d'un collège réputé difficile de l'Oise (60 % de réussite au brevet des collèges) tenait à témoigner sur la discussion qu'elle a eue avec sa classe de sixième, à l'issue de la projection du film de Céline Sciamma.