Parquet antiterroriste : François Molins a changé d'avis

Par

Le procureur de Paris, François Molins, pourrait prendre la tête du futur parquet antiterroriste, alors qu'il a été longtemps hostile à la création d'une telle structure, pointe le site du Journal du dimanche, mardi 26 décembre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sur son site, Le Journal du dimanche souligne, mardi 26 décembre, le virage à 180 degrés effectué par François Molins, le procureur de la République de Paris. Alors qu'il s'était montré jusqu'ici très hostile à l'idée de créer un parquet national antiterroriste (PNAT), le magistrat soutient désormais la décision de la ministre de la Justice, Nicole ­Belloubet, de lancer cette nouvelle structure à la fin de l'année prochaine.