Les notes de frais osées de François Grosdidier au Sénat

Par Stéphanie Fontaine

Alors qu’il est déjà impliqué dans une enquête judiciaire, François Grosdidier, ex-sénateur de la Moselle devenu maire de Metz, a voulu se faire rembourser en 2019 des frais qui posent problème. Vingt-cinq dépenses suspectes ont été comptabilisées.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

François Grosdidier est de nouveau mis en cause pour son utilisation de l’argent public. Le nouveau maire de Metz avait déjà subventionné, alors qu’il était député, sa propre association politique avec sa réserve parlementaire, ce qui devrait lui valoir une double mise en examen selon la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Nancy. Selon nos informations, les frais de mandat qu’il s’est fait rembourser en 2019, cette fois en tant que sénateur, posent également question.