« Deux poids deux mesures » : une expression piégeuse et perverse

Par

L'expression « deux poids deux mesures », dont Dieudonné a fait son miel, est utilisée pour dire que les citoyens juifs sont mieux protégés que les citoyens musulmans par la justice, les médias et les politiques. Mais même lorsqu'elle contient une part de vérité, la formule est pernicieuse et alimente les préjugés antisémites. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cela fait quinze ans que l’expression empoisonne le débat public. Impossible de parler de l’islamophobie en France sans qu’un interlocuteur dégaine l’argument du « deux poids, deux mesures ». Les juifs et les musulmans ne seraient pas logés à la même enseigne (d’ailleurs, les musulmans ont du mal à se loger, pas les juifs).