Les métropoles polarisent la population mais Paris se vide, selon l'Insee

Par
La polarisation de la population française dans les grandes métropoles s'est renforcée mais la croissance démographique de leur périphérie a ralenti, montre une étude de l'Insee diffusée jeudi à l'occasion de la publication des nouveaux chiffres de la population française en 2016.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - La polarisation de la population française dans les grandes métropoles s'est renforcée mais la croissance démographique de leur périphérie a ralenti, montre une étude de l'Insee diffusée jeudi à l'occasion de la publication des nouveaux chiffres de la population française en 2016.