Ces fractures françaises que révèle la percée du FN

Par
La «percée» du FN et la montée de l'abstention vous étonnent-elles? Non, répondent géographes, urbanistes et sociologues qui passent leur temps à scruter la France des lotissements, des petites villes en déclin et des territoires désindustrialisés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Front national n'a grappillé que deux sièges d'élus au soir du second tour des cantonales. On aurait tort, pourtant, de minimiser la progression du parti d'extrême droite à ces élections, et de n'attribuer les scores élevés du FN qu'à un effet de mode Marine Le Pen ou à la désaffection de l'électorat pour Nicolas Sarkozy.