Martine Aubry «en situation» pour 2012, ils y croient

Par
Dans un appel à «soutenir l'action de la première secrétaire», que publie Mediapart (lire ci-contre), 47 députés socialistes semblent pousser Martine Aubry à une candidature.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Ma détermination… Notre détermination est totale.» Dimanche soir, au siège du PS, Martine Aubry a bien exprimé dans ce bout de phrase toute l'ambiguïté de sa stratégie, oscillant entre le «je» et le «nous». Le «je» d'une patronne de parti qui s'est remis à gagner des élections (régionales puis cantonales), qu'elle a remis au travail et qui va dévoiler son projet présidentiel le 5 avril. Mais aussi le «nous» d'un collectif issu du congrès de Reims de 2008 qui a fait d'elle la première secrétaire nationale, soutenue tout à la fois par les strauss-kahniens, les fabiusiens, les proches de Bertrand Delanoë et de Benoît Hamon.