Le gouvernement s’embourbe dans son projet d’application «StopCovid»

Par

Édouard Philippe a reconnu « les incertitudes » pesant sur le projet d’application de traçage des contacts des personnes contaminées. Celui-ci suscite l’opposition de défenseurs des libertés publiques comme de chercheurs.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Lors de son intervention mardi 28 avril devant les députés, le premier ministre Édouard Philippe a parfaitement résumé l’avancée des travaux sur l’application de traçage « StopCovid » censée accompagner le déconfinement des Français : « Pour l’heure actuelle, compte tenu des incertitudes sur cette application, je serais bien en peine de vous dire si elle marche, et comment elle fonctionnera précisément. »