La Parisienne Libérée: « Les experts du Smic horaire »

Nommés en mai 2009 pour une durée de quatre ans, les “experts du Smic” ont toujours préconisé de ne pas donner de coup de pouce au salaire minimum. Mais cela n'a rien d'idéologique.

Vidéo réservée aux abonné·es

Enquêtes exclusives, reportages, documentaires, entretiens…

Je m’abonne pour 1€

Résiliable en ligne à tout moment

Se connecter


Nommés en mai 2009 pour une durée de quatre ans, les “experts du Smic” ont toujours préconisé de ne pas donner de coup de pouce au salaire minimum. Mais cela n'a rien d'idéologique.
Les documents qui ont permis la réalisation de cette chronique sont disponibles sous l'onglet Prolonger.
   
LES EXPERTS DU SMIC HORAIRE
Paroles et musique : la Parisienne Libérée
Citation F. Kramarz
« Je lève la main… laquelle, la gauche, la droite ? Celle du milieu ? Euh… Ok, donc bonjour. J’arrive pas à me définir comme X76 car c’est un truc que j’ai eu à 18 ans et dans le fond c’est comme si on était gelé à cet âge et que plus rien ne comptait après. Dans le fond les seules choses dont je sois vraiment fier c’est mes travaux de recherche. […] Contrairement à l’idée que j’entendais tout à l’heure par des gens bien intentionnés qui se moquaient des économistes, le métier d’économiste ressemble peu à cette vision que peuvent avoir… la vision café du commerce qui est un peu décrite ici… en général nous travaillons avec des données […] On a des réponses empiriques et donc qui sont, c’était pour nous un élément extrêmement important dans le fond, des réponses non idéologiques à des questions importantes pour l’économie française. Et c’est ce que j’enseigne à l’X : comment faire pour répondre à des questions non idéologiques mais que tout le monde se pose, qui sont parfois des questions de droite parfois des questions de gauche, et on veut avoir des réponses fondées sur des données. »

Ils travaillent à partir de faits
En s’appuyant sur des données
Sans aucun présupposé
Bref, en toute objectivité
Et bien sûr c’est gratuitement
Qu’ils conseillent le gouvernement
    
Citation V. Pécresse
« Pourquoi vous est-ce que vous ne l’avez pas fait une seule fois depuis 5 ans, lorsque vous étiez au pouvoir ?
– Parce que nous avions créé un comité d’économistes qui était chargé de nous dire si c’était une bonne idée ou pas de donner un coup de pouce au Smic. Et à chaque fois qu’on leur a posé la question, ils ont dit : il ne faut surtout pas donner de coup de pouce, parce que ce coup de pouce, ce sera un frein à l’emploi. »
    
Les experts du Smic horaire
Neutrons du patronat
Supprimeraient bien nos salaires
Pour protéger l’emploi
    
Si le Smic était moins haut
Les jeunes auraient du boulot
Si le Smic était plus bas
Y’aurait moins de gens au RSA
Et si le Smic n’existait pas
Il n’y aurait pas tous ces problèmes là
    
Citation L. Parisot
« Mais ça peut aussi même détruire des emplois, donc il faut faire une étude d’impact. Je demande à ce que le comité d’experts qui existe et qui est chargé d’évaluer en permanence les effets du Smic, que le comité d’experts soit saisi pour qu’on puisse bien comprendre ce que pourrait être un coup de pouce du Smic et son effet sur l’économie. »
    
Les experts du Smic horaire
Neutrons du patronat
Supprimeraient bien nos salaires
Pour protéger l’emploi
    
Citation J. E. Du Mesnil
« 1 % d’augmentation du Smic, c’est 25 000 emplois détruits d’un trait de plume, donc 2 % malheureusement, c’est 50 000 emplois »
    
X% d’augmentation
Egale X millions de chômeurs
C’est la divine équation
Du journal de 20 h
Chacun y va de sa variation
Mais ce qui compte, c’est l’intention
Citation M. Sapin
« Alors Michel Sapin, il y a un expert ce matin, expert sur le Smic, qui dit que 1 % de hausse du Smic, c’est entre 15 000 et 25 000 emplois détruits, qu’est-ce que vous pouvez lui répondre ?
– Je sais que c’est sa thèse, je le connais, je le rencontrerai d’ailleurs, je rencontrerai les experts membres du groupe des experts sur le sujet parce qu’ils ont des choses importantes et intéressantes à dire. Personne n’a jamais pu démontrer des choses aussi catégoriques que cela. C’est une thèse qui est assez portée par le patronat […] »
    
Les experts du Smic horaire
Neutrons du patronat
Supprimeraient bien nos salaires
Pour protéger l’emploi
Ils travaillent à partir des faits
En s’appuyant sur des données
Ils n’ont aucun préjugé
Bref, ils disent la Vérité Vraie
Avant de prolonger leur mission
Prenons tout de même une précaution…
S’il faut des années d’expertise
Pour dire que le Smic smicardise
Il y aurait un truc urgent à faire :
Expertisons les experts ! (bis)

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

À la Une de Mediapart

Médias — Enquête
Faux scoop du « Point » sur Garrido-Corbière : un « accident industriel » écrit d’avance
Alors que l’hebdo avait promis de faire son autocritique en publiant une enquête pour revenir sur ses fausses accusations visant le couple LFI, la direction l’a finalement enterrée. Sur la base de documents internes, Mediapart retrace les coulisses de ce fiasco, prédit deux mois avant par des salariés.
par David Perrotin et Antton Rouget
À l’air libre
Lutte contre l’antisémitisme : angle mort de la gauche ?
Les militants de la gauche antiraciste ont-ils oublié l’antisémitisme ? Un essai questionne le rôle des gauches dans la lutte contre l’antisémitisme et plaide pour la convergence des combats. Débat dans « À l’air libre » entre son autrice, Illana Weizman, un militant antiraciste, Jonas Pardo, et le député insoumis Alexis Corbière.
par À l’air libre
Parlement — Entretien
La loi sur les énergies renouvelables est-elle vertueuse ?
Alors que le projet de loi sur le développement de l’éolien et du solaire est en cours d’examen à l’Assemblée nationale, les macronistes savent qu’ils ont besoin de la gauche pour le faire adopter. Mediapart a réuni la députée insoumise Clémence Guetté et le député Renaissance Jean-Marc Zulesi pour éclaircir les points de blocage et les possibilités d’évolution.
par Pauline Graulle et Amélie Poinssot
Élysée et gouvernement
Face au mur social, Macron choisit de foncer
Dans un contexte d’inflation record, de conflits sociaux dans les entreprises et d’état alarmant des services publics, le président de la République souhaite réformer les retraites dès le début de l’année 2023. Le climat social gronde mais l’exécutif mise sur une « résignation » de la rue.
par Ilyes Ramdani