Le pape François lave les pieds de 12 prisonniers à Rome

Par
Le pape François a lavé et baisé les pieds de 12 prisonniers, dont deux musulmans et un bouddhiste, à l'occasion du Jeudi saint, et a déclaré que la peine capitale devait être abolie car elle n'est, à ses yeux, ni chrétienne ni humaine.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

ROME (Reuters) - Le pape François a lavé et baisé les pieds de 12 prisonniers, dont deux musulmans et un bouddhiste, à l'occasion du Jeudi saint, et a déclaré que la peine capitale devait être abolie car elle n'est, à ses yeux, ni chrétienne ni humaine.