Maintien de l’ordre: à Bordeaux, la «politique d’intimidation» du préfet Lallement

Par

Un rapport de l’Observatoire girondin des libertés publiques dénonce le maintien de l’ordre dirigé par le nouveau préfet de police de Paris Didier Lallement, lorsqu’il était en poste à Bordeaux.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis sa nomination le 21 mars à la préfecture de police de Paris, Didier Lallement a durci le dispositif du maintien de l’ordre. Davantage brutal et répressif, il affiche un bilan de 152 blessés pour la seule journée du 20 avril