Après la débâcle de LREM, Macron veut vite passer à autre chose

Par

Dimanche soir, le parti présidentiel a subi un lourd revers électoral. Emmanuel Macron veut désormais tourner la page au plus vite et tenter de se relégitimer sur un champ de ruines. Parmi ses soutiens, certains n’y croient déjà plus.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À peine les premiers résultats des municipales énoncés, l’Élysée a fait savoir qu’Emmanuel Macron était « préoccupé par le faible taux de participation ». Avec une abstention historique – près de 60 % –, le chef de l’État tient un argument massue pour éviter de tirer un enseignement national des élections municipales. Les mauvais résultats enregistrés par La République en marche (LREM) en disent pourtant long sur les faiblesses du parti présidentiel, qui a été contraint de jouer les supplétifs de la droite Les Républicains (LR) pour emporter quelques victoires.