Emplois fictifs de la Ville de Paris: le parquet requiert un non-lieu pour Chirac

Par
Surprise dans l’affaire dite des chargés de mission de la Ville de Paris, dans laquelle Jacques Chirac est mis en examen pour « détournement de fonds publics ». Comme le révèlent Mediapart et Le Monde, le procureur de Paris a requis lundi 28 septembre un non-lieu général dans ce dossier. Selon le parquet, une grande partie des faits sont prescrits. Pour les autres recrutements litigieux, l’information n’aurait pas permis de caractériser l’infraction. Désormais, c'est à la juge Xavière Simeoni de trancher le sort de l'ancien président de la République. Elle peut, en effet, passer outre l’avis du parquet....

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Surprise dans l’affaire dite des chargés de mission de la Ville de Paris, dans laquelle Jacques Chirac est mis en examen pour « détournement de fonds publics ». Comme le révèlent Mediapart et Le Monde, lundi 28 septembre, le procureur de Paris a requis un non-lieu général. Selon le parquet, une grande partie des faits, notamment les recrutements antérieurs à 1992, sont prescrits. Pour les autres recrutements litigieux, l’information n’aurait pas permis de caractériser l’infraction.