Expulsions: la Cimade dénonce une «violence institutionnalisée»

Par

Seule association présente dans les centres de rétention administrative (CRA), la Cimade publie ce jeudi 29 octobre son rapport annuel. Elle observe une «banalisation» de l'enfermement dans ces zones où plus de 32.000 personnes ont transité en 2008. Et dénonce une «réalité sordide», notamment pour les 222 enfants qui y ont séjourné.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après le retour forcé de trois Afghans dans leur pays d'origine et les attentats meurtriers à Kaboul, deux rapports publiés coup sur coup, jeudi 29 octobre, s'attaquent frontalement à la politique menée par le gouvernement à l'égard des étrangers en situation irrégulière.