Lille : les mystères de l'attribution du Grand Stade à Eiffage

Par
Un cadre du groupe Eiffage a été mis en examen pour proxénétisme dans l'affaire du Carlton. Mediapart revient sur l'attribution surprise, en février 2008, de la construction du Grand Stade lillois à Eiffage, pourtant classé deuxième. «Tous les critères d'attribution donnent Bouygues devant et, par l'opération du Saint-Esprit, c'est Eiffage qui l'emporte avec un surcoût de plus de 100 millions d'euros !», résume Thierry Lazaro, député UMP du Nord.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis l'affaire du Carlton, le nom du Grand Stade de Lille, un énorme partenariat public-privé (PPP) attribué en 2008 au groupe Eiffage, ne cesse d'être évoqué par la presse. Avec une question: quelles ont bien pu être les contreparties des parties fines parisiennes et des voyages à Washington réglés, rubis sur l'ongle, par David Roquet, le dirigeant d'une filiale nordiste du groupe de BTP.