Rythmes scolaires: « On prend tout par le mauvais bout ! »

Par

Mediapart a interrogé la chronobiologiste et psychologue de l’éducation Claire Leconte, sur le bilan qu'elle tire de cette première année d'application de la réforme des rythmes scolaires. Celle qui a défendu de longue date la semaine de quatre jours et demi dénonce une mise en œuvre au mépris des réalités de terrain.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alors que la réforme des rythmes scolaires – aujourd’hui appliquée seulement dans près de 4000 communes – doit être généralisée à la rentrée prochaine, ce projet phare du gouvernement continue de susciter interrogations et inquiétudes.