A Nation, la grenade de trop

Par

Des vidéos inédites précisent les circonstances dans lesquelles des policiers ont lancé une grenade dans la foule, blessant grièvement un jeune de 28 ans à la tête, à Paris. Il n’y avait pas de danger imminent pour les fonctionnaires, qui ont ensuite lancé une grenade lacrymogène vers le blessé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Comme à Sivens, en octobre 2014, une grenade lancée sans précaution a touché un jeune, jeudi 26 mai, près du cours de Vincennes, à Paris. Comme en octobre 2014, après Sivens, le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve a fait savoir qu’il fallait « établir les circonstances » de l’incident, tout en saluant « la mobilisation des forces de l’ordre », « engagées pour sécuriser » la manifestation.