Guéant et la Patek Philippe offerte par Djouhri : « Quand je reçois cette montre, je trouve que c’est une belle montre »

Par

Après avoir juré n’avoir jamais reçu le moindre cadeau d’Alexandre Djouhri, l’ancien ministre de l’intérieur a dû reconnaître devant les preuves avancées par la juge Buresi qu’il s’était fait offrir en 2006 une montre à 11 000 euros, en plus des 500 000 euros versés en 2008 par le même intermédiaire en lien avec un dignitaire libyen.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 2 décembre 2020, dans le cabinet de la juge d’instruction Aude Buresi, Claude Guéant était absolument catégorique : « Je n’ai jamais eu de cadeaux de la part d'Alexandre Djouhri. » L’ancien ministre de l’intérieur de Sarkozy avait peut-être profité de quelques dîners amicaux avec le sulfureux intermédiaire, aujourd’hui l’un des protagonistes principaux de l’affaire des financements libyens, mais rien de plus, ajoutait-il.