Chantage à la vidéo intime à la mairie de Saint-Étienne : une enquête judiciaire est ouverte

Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Lyon dans l’affaire du chantage à la vidéo intime dont a été victime l’adjoint de Saint-Étienne Gilles Artigues. À la suite des révélations de Mediapart, son avocat avait déposé une plainte visant plusieurs personnalités, dont le maire Gaël Perdriau (LR).

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Déjà inflammable politiquement, l’affaire du chantage à la vie intime à Saint-Étienne prend désormais une tournure judiciaire. Le parquet de Lyon a en effet annoncé, ce mardi 30 août, l’ouverture d’une enquête préliminaire, confiée à la police judiciaire.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal