Cambadélis quitte la direction d’un PS rabougri

Par

Le premier secrétaire du parti socialiste passe la main samedi, à l’occasion d’un conseil national. La direction collégiale va être maintenue. Le vote sur la « feuille de route » des socialistes jusqu’au congrès « de la refondation », début 2018, n’a attiré qu'un peu plus de 20 000 militants.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce devait être la première phase d’une refondation de fond en comble du parti socialiste. Cela risque finalement d’achever de le démoraliser. Jeudi 28 septembre, les sections du PS ont organisé la consultation des militants sur la « feuille de route » destinée à préparer le prochain congrès du PS, a priori en février 2018. Cette feuille de route consistait en un questionnaire sur une dizaine de points, plus ou moins ouverts, plus ou moins importants. Selon un cadre du parti, cette consultation n’amène pas grand-chose au débat, car telles qu’elles étaient rédigées, « on voyait mal comment un militant [aurait pu] répondre non à l’une ou l’autre des questions »