Harcèlement, violences, faux en écriture publique : des policiers brisent « l’omerta » 

Dans un livre à paraître jeudi 1er décembre, six fonctionnaires de police sortent de l’anonymat pour dénoncer, à visage découvert, les infractions dont ils ont été témoins et victimes de la part de leurs collègues. Une lourde charge contre « un système policier à l’agonie ». 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Difficile de se défaire, en refermant l’ouvrage, d’un drôle de sentiment poisseux. C’est donc ça, une carrière de policier ? Enchaîner les déceptions, slalomer entre les mesquineries, se faire rappeler à l’ordre pour avoir refusé de fermer les yeux sur des délits, finir seul dans un bureau sans chaise, ou avec son flingue dans la bouche ? 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal