Réunion décisive pour le prêt de l’AFD lié à du charbon en Chine

Par

Jeudi 1er février, le conseil d’administration de l’Agence française de développement doit décider d’accorder ou non un prêt de 41 millions d’euros à la Chine lié à une centrale à charbon.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Deux mois après le sommet sur le climat, la France va-t-elle accorder un prêt de 41 millions d’euros à la Chine pour aider une centrale à charbon à construire un système de co-génération et de chauffage urbain dans la région du Xinjiang ? L’Agence française de développement (AFD), principal organe public d’aide au développement, doit décider jeudi 1er février de la suite à accorder à cet épineux dossier, révélé par Mediapart en novembre dernier. L’AFD a déjà reporté deux fois sa décision, preuve de son embarras.