Paris confirme sa préférence pour le rapatriement des djihadistes français

Par
La ministre française de la Justice a confirmé jeudi que Paris avait désormais une "préférence" pour le rapatriement en France de ses ressortissants partis rejoindre l'Etat islamique en Syrie et aujourd'hui détenus par les Kurdes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - La ministre française de la Justice a confirmé jeudi que Paris avait désormais une "préférence" pour le rapatriement en France de ses ressortissants partis rejoindre l'Etat islamique en Syrie et aujourd'hui détenus par les Kurdes.