Après Macron, Hollande prône l'unité, Valls attaque

Par

Le ton est monté mercredi au sein de l'exécutif, au lendemain de la démission d'Emmanuel Macron, François Hollande demandant aux membres du gouvernement de jouer collectif, tandis que Manuel Valls ironisait sur l'ex-ministre "improvisé" candidat.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le ton est monté mercredi au sein de l'exécutif, au lendemain de la démission d'Emmanuel Macron, François Hollande demandant aux membres du gouvernement de jouer collectif, tandis que Manuel Valls ironisait sur l'ex-ministre "improvisé" candidat.