Dossier L'affaire Damien Abad

© JEFF PACHOUD / AFP

Dans Mediapart, trois femmes accusent Damien Abad de viol ou de tentative de viol. L’une d’elles, élue centriste, a porté plainte pour « tentative de viol ». Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire. Le ministre des solidarités conteste « avec la plus grande fermeté » ces accusations et a annoncé une plainte en dénonciation calomnieuse.

Violences sexuelles : le départ de Damien Abad ne clarifie rien

Lors du rassemblement contre les violences sexistes et sexuelles à Paris, le 24 mai 2022. © Photo Anna Margueritat / Hans Lucas via AFP
Visé par plusieurs accusations de violences sexuelles, le ministre des solidarités n’a pas résisté au remaniement. Mais la nouvelle promotion de Gérald Darmanin, qui cumule intérieur et outre-mer, illustre l’absence de doctrine de l’Élysée sur le sujet. Chrysoula Zacharopoulou conserve son portefeuille.

Une nouvelle femme met en cause Damien Abad

Violences sexuelles

Damien Abad au palais de l’Élysée lors du conseil des ministres du 23 mai 2022. © Photo Sébastien Calvet / Mediapart
Une nouvelle femme a raconté à BFMTV avoir eu des « vertiges » après avoir pris un verre avec l’élu en 2013, puis s’être réveillée « complètement dévêtue ». Fraîchement débarqué du gouvernement, le député dénonce des « calomnies ignobles ».

Les contradictions de la défense de Damien Abad

Violences sexuelles

Damien Abad à la sortie du conseil des ministres au palais de l’Élysée, le 23 mai 2022. © Photo Sébastien Calvet / Mediapart
Damien Abad est visé par une enquête pour « tentative de viol », ouverte ce mercredi par le parquet de Paris. Questionné par BFMTV sur le témoignage de la plaignante, l’avocat du ministre a affirmé que son client ne la connaissait « absolument pas », ne sachant pas de « qui il s’agit ». Ce que contredisent plusieurs éléments obtenus par Mediapart. Contacté, Me Benoît Chabert revient sur ses propos.

Affaire Abad : une élue centriste dépose plainte pour tentative de viol

Violences sexuelles

Selon nos informations, Laëtitia*, l’élue centriste qui avait accusé, dans Mediapart, le ministre des solidarités d’avoir tenté de la violer en 2010, a porté plainte lundi 27 juin. Damien Abad conteste « avec la plus grande fermeté » les accusations et annonce une plainte en dénonciation calomnieuse.

Affaire Damien Abad : la méprise d’Emmanuel Macron

Violences sexuelles

En renvoyant uniquement vers une réponse judiciaire, l’exécutif commet une triple erreur après les révélations visant le ministre des solidarités. Il confond justice et éthique, se trompe sur le rôle de la presse et contredit l’esprit des lois qu’il fait voter.

Affaire Abad : l’exécutif tient sa ligne, l’opposition la juge indigne

Politique

Alors qu’une troisième femme accuse Damien Abad de tentative de viol, l’exécutif ne bouge pas d’un iota. Élisabeth Borne a conforté son ministre des solidarités, remettant le sujet dans les mains de la justice. L’opposition, de gauche comme de droite, dénonce l’inertie du pouvoir.

Violences sexuelles : de nouvelles accusations visent le ministre Damien Abad

Violences sexuelles

Mediapart a recueilli de nouveaux témoignages mettant en cause le comportement avec les femmes du ministre des solidarités, Damien Abad, dont celui d’une élue centriste qui dénonce une tentative de viol en 2010. Le ministre n’a pas répondu à nos questions.

Vidéo

Damien Abad : Margaux et Chloé prennent la parole

Dix jours après nos révélations sur le nouveau ministre des solidarités, les deux femmes qui l’accusent de violences sexuelles prennent la parole.

Tous les articles

Violences sexuelles : à LREM, la défaillance systématique

Violences sexuelles

Darmanin, Hulot, Abad : depuis 2017, le parti d’Emmanuel Macron a ignoré les accusations de violences sexuelles visant des personnalités de la majorité. Plusieurs cas à l’Assemblée l’ont illustré ces dernières années, notamment au groupe, un temps présidé par Gilles Le Gendre. 

Violences sexuelles : à LR, des alertes jamais vraiment prises au sérieux

Droite

L’affaire Damien Abad concerne d’abord la majorité d’Emmanuel Macron qui l’a promu ministre. Mais elle interpelle aussi son ancien parti, Les Républicains, alors que plusieurs élus affirment avoir été alertés de longue date.

La majorité embarrassée par l’affaire Damien Abad

Violences sexuelles

Après les révélations de Mediapart concernant le ministre Damien Abad, visé par deux accusations de viol qui ont fait l’objet d’un signalement à LREM le 16 mai, la majorité présidentielle peine à justifier sa nomination au gouvernement malgré cette alerte. La première ministre a assuré qu’elle n’était « pas au courant ».

Violences sexuelles : Damien Abad nommé ministre malgré un signalement adressé à LREM

Violences sexuelles

L’ancien patron des députés LR, Damien Abad, a été nommé ministre des solidarités en dépit d'un signalement pour des faits présumés de viols adressé à LREM et LR par l’Observatoire des violences sexistes et sexuelles en politique. Deux femmes, dont Mediapart a recueilli les témoignages, l’accusent de viol, en 2010 et 2011. Il conteste les faits.