Plusieurs pays de l'UE vont reconnaître Guaido président du Venezuela

Par
Plusieurs pays de l'Union européenne, comme la France, la Grande-Bretagne, l'Allemagne et l'Espagne, devraient reconnaître à compter de lundi Juan Guaido comme président du Venezuela, a-t-on appris de sources diplomatiques à Bruxelles.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

BRUXELLES (Reuters) - Plusieurs pays de l'Union européenne, comme la France, la Grande-Bretagne, l'Allemagne et l'Espagne, devraient reconnaître à compter de lundi Juan Guaido comme président du Venezuela, a-t-on appris de sources diplomatiques à Bruxelles.

Ces quatre pays européens ont fait savoir samedi dernier qu'ils reconnaîtraient Juan Guaido si de nouvelles élections n'étaient pas annoncées au Venezuela dans un délai de huit jours, soit d'ici dimanche.

La majorité des autres Etats membres devraient apporter leur soutien à Guaido tout en évitant d'utiliser explicitement les termes "reconnaissance" et "reconnaître".

Plutôt que de prendre une décision unitaire, chaque pays membre de l'UE doit annoncer sa position après que le président de l'Assemblée nationale vénézuélienne s'est proclamé le 23 janvier chef de l'Etat par intérim.

"Beaucoup de pays veulent souligner le caractère intérimaire de cette reconnaissance", a dit un diplomate européen.

Le Parlement européen, lui, a clairement reconnu jeudi Juan Guaido en tant que chef de l'Etat par intérim, comme l'ont fait les Etats-Unis, le Canada et plusieurs pays d'Amérique latine.

L'Union européenne va par ailleurs diriger un groupe de contact international qui se donne trois mois pour résoudre la crise politique au Venezuela.

La première réunion de ce groupe devrait avoir lieu la semaine prochaine à Montevideo.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale