Réfugiées rohingyas: les ONG se préparent à une série de naissances suite aux viols

Victimes de viols systématiques en Birmanie, plusieurs des femmes rohingyas qui ont fui au Bangladesh s’apprêtent à accoucher.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Quand des centaines de milliers de réfugiés rohingyas arrivèrent au Bangladesh en 2017, beaucoup des femmes avaient été victimes de viols systématiques par les soldats et milices birmanes. Mai 2018 marque le neuvième mois du début de cet exode. Les ONG présentes dans les camps de réfugiés ont obtenu des renforts pour faire face à cette date, car dans les prochaines semaines vont naître des bébés de ces viols. « Save the Children » s'attend à une augmentation du nombre d'enfants abandonnés par leurs mères. Médecins sans frontières (MSF), qui gère un hopitâl dans le camp de réfugiés Cox's Bazar, se prépare à conseiller les futures mères.