Vive réaction de Kiev à l’adoption par la Pologne d’une loi sur la Shoah

Par

Une loi controversée a été votée par le Sénat polonais, qui sanctionne toute personne faisant un lien entre la Pologne et la Shoah, afin d'éviter désormais l'expression « camp de la mort polonais ». Les États-Unis d'Amérique sont mécontents, Israël accuse Varsovie de vouloir « réécrire l'histoire et nier l'Holocauste » et l'Ukraine est courroucée, explique le site de RFI…

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Si les principales accusations viennent d'Israël et des États-Unis et concernent la référence à la Shoah, notamment le fait que cette nouvelle loi, destinée à défendre l'image de la Pologne, peut être interprétée comme une tentative de nier de l'Holocauste, les Ukrainiens ne sont pas contents non plus.