Evaluation des substances chimiques: l’inaction européenne

Par Cédric Vallet

Le Bureau européen de l’environnement, une ONG bruxelloise, publie ce mardi 2 avril un rapport sur l’évaluation des substances chimiques en Europe, que Mediapart a pu consulter en exclusivité. Les conclusions de l’ONG sont troublantes. Lorsqu’une substance est considérée comme « à risque », les États membres n’entreprennent aucune démarche pour réguler son utilisation, dans 74 % des cas.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le béryllium est dangereux. Mais qui connaît vraiment cette substance chimique ? On la trouve dans des alliages métalliques pour des applications dans l'électronique, l'automobile ou l'électroménager. Des industriels, comme le français NGK Berylco ou l'allemand Tropages, en produisent ou en importent de 10 à 100 tonnes par an, en Europe.