La Russie accuse le président turc d'avoir des liens avec l'Etat islamique

Par

Le ministère russe de la Défense affirme détenir la preuve de l'implication de Recep Tayyip Erdogan et de sa famille dans des transactions financières avec le groupe djihadiste. Le président turc dément et affirme qu'il quitterait ses fonctions si de telles accusations étaient avérées.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le ministère russe de la Défense a déclaré, mercredi 2 décembre, détenir la preuve de l'implication du président turc Recep Tayyip Erdogan et de sa famille dans des transactions financières avec le groupe djihadiste Etat islamique (EI), ce qu'a fermement démenti le chef d'Etat.