Areva: la dérive financière de l'EPR finlandais se poursuit

Entamés en 2005, les travaux de construction du réacteur nucléaire de troisième génération sur le site d'Olkiluoto 3 atteignaient, en 2014, 8,5 milliards d'euros. Une dérive financière qui fait de l'EPR finlandais l'ouvrage commercial le plus cher au monde.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La construction de l'EPR d'Areva sur le site finlandais d'Olkiluoto 3, initialement évaluée à 3 milliards d’euros en 2003, est sur le point de dépasser les 8,5 milliards d’euros, devenant l’ouvrage commercial le plus cher au monde, rapporte le quotidien finlandais Hesingen Sanomat.