Onze personnes ont été tuées et 45 autres blessées lundi 3 avril dans une explosion dans le métro de Saint-Pétersbourg, selon un bilan fourni par la commission nationale antiterroriste. Selon l'agence de presse russe Interfax, des restes humains examinés sur les lieux de l'explosion donnent à penser qu'il s'agit d'un attentat suicide. Les autorités russes, selon l'agence, soupçonnent que cet attentat aurait été commis par un kamikaze lié à l'islamisme radical.