Militante basque, Aurore Martin choisit de sortir de la clandestinité

Par

Dans un entretien à Mediapart et au Journal du pays basque, la jeune militante, membre de Batasuna et clandestine depuis décembre 2010, annonce son retour à la vie publique. Sous le coup d'un mandat d'arrêt européen délivré par l'Espagne et validé par la France, elle risque l'extradition immédiate.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

D'ici quelques jours, Aurore Martin va réapparaître au grand jour. En décembre dernier, cette militante basque de 32 ans, membre du mouvement Batasuna, a décidé de se cacher. Visée par un mandat d'arrêt européen délivré à son encontre par l'Espagne, validé en décembre par la Cour de cassation, elle risque d'être remise aux juges espagnols qui la réclament pour sa participation à plusieurs réunions publiques au Pays basque.