Abus sexuels: L'Eglise catholique du Chili demande pardon

Par
Les évêques catholiques chiliens ont demandé pardon vendredi pour les abus sexuels commis par des ecclésiastiques sur des enfants, et ils ont accepté d'ouvrir leurs dossiers et de renforcer la coordination avec les procureurs enquêtant sur ces affaires.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

SANTIAGO DU CHILI (Reuters) - Les évêques catholiques chiliens ont demandé pardon vendredi pour les abus sexuels commis par des ecclésiastiques sur des enfants, et ils ont accepté d'ouvrir leurs dossiers et de renforcer la coordination avec les procureurs enquêtant sur ces affaires.

Au terme d'une semaine de conclave, les évêques ont déclaré dans un communiqué avoir failli dans leur devoir d'aider et d'accompagner les victimes qui ont souffert des "graves péchés et injustices commis par des prêtres et autres membres du clergé".

La justice chilienne enquête sur 38 accusations d'abus sexuels, qui vise 73 évêques, prêtres et salariés laïcs de l'Eglise, et concernent 104 victimes.

"Nous souhaitons trouver un accord (avec les procureurs) pour garantir un échange fluide d'informations, qui corresponde à nos normes ainsi qu'aux exigences du ministère public", a déclaré lors d'une conférence de presse Fernando Ramos, secrétaire général de la conférence épiscopale.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale