Michelle Bachelet à la tête du Haut commissariat de l'Onu aux droits de l'homme

Par
Michelle Bachelet, qui a pris lundi les commandes du Haut commissariat de l'Onu aux droits de l'homme, aura fort à faire face à des dirigeants populistes de plus en plus nombreux et à l'aggravation de conflits propices aux crimes de guerre, selon plusieurs organisations non gouvernementales.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

GENEVE (Reuters) - Michelle Bachelet, qui a pris lundi les commandes du Haut commissariat de l'Onu aux droits de l'homme, aura fort à faire face à des dirigeants populistes de plus en plus nombreux et à l'aggravation de conflits propices aux crimes de guerre, selon plusieurs organisations non gouvernementales.