Après le Brexit, les professionnels européens quittent les hôpitaux londoniens

Par

Le National Health Service (NHS), le système de santé publique du Royaume-Uni, craint de perdre son personnel médical venant des autres pays de l’Union européenne.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le New York Times s’est intéressé à l’une des conséquences inattendues du Brexit : le National Health Service (NHS), le système de santé publique du Royaume-Uni, craint de voir son personnel médical quitter Londres.