Philippines: Un chef du groupe islamiste Abou Sayaf se rend à la police

Par
Un chef du groupe Abou Sayaf, affilié au groupe Etat islamique (EI), et quatre de ses combattants impliqués dans la double explosion qui a fait 23 morts dans une cathédrale du sud des Philippines, le mois dernier, se sont rendus ce week-end aux autorités, a déclaré lundi le chef de la police nationale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

MANILLE (Reuters) - Un chef du groupe Abou Sayaf, affilié au groupe Etat islamique (EI), et quatre de ses combattants impliqués dans la double explosion qui a fait 23 morts dans une cathédrale du sud des Philippines, le mois dernier, se sont rendus ce week-end aux autorités, a déclaré lundi le chef de la police nationale.