Un dissident iranien agressé à Berlin

Par
Un dissident iranien a signalé à la police allemande avoir été agressé à Berlin par trois hommes qui se sont adressés à lui en persan avant de le frapper à coups de poings et de pieds.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

BERLIN (Reuters) - Un dissident iranien a signalé à la police allemande avoir été agressé à Berlin par trois hommes qui se sont adressés à lui en persan avant de le frapper à coups de poings et de pieds.

Cette agression pourrait être de nature à tendre un peu plus les rapports entre l'Iran et l'Union européenne si les assaillants ont des liens avec les services gouvernementaux iraniens.

Les Pays-Bas accusent Téhéran d'avoir commandé deux assassinats sur le sol néerlandais et les Européens ont pris des sanctions contre une unité du renseignement de la république islamique.

La France et le Danemark accusent eux l'Iran de préparer des tentatives d'assassinat contre des dissidents en Europe. Téhéran dément ces accusations.

L'enquête a été confiée à la cellule antiterroriste de la police allemande après l'incident qui s'est produit mercredi dans le quartier de Steglitz dans le sud-ouest de la capitale.

Le dissident, un homme de 47 ans, ne souffre que de blessures mineures.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale