Mathias Enard: «La crise catalane relève du politique plus que de l'identitaire»

Par

L'écrivain Mathias Énard, familier de Barcelone, donne sa vision des soubresauts catalans comme des intransigeances madrilènes. Pour que le blocage ne dégénère pas, une médiation doit prendre toute la mesure de cette crise démocratique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le romancier Mathias Énard, auteurs de chefs-d'œuvre en forme de torchères éclairant notre monde contemporain – Zone (2008), Rue des voleurs (2012), ou Boussole (prix Goncourt 2015) –, a vécu une quinzaine d'années à Barcelone. Il y enseigna en particulier la littérature arabe et persane à l'université. De sa thébaïde charentaise – où il vit désormais de sa plume –, il a bien voulu livrer pour Mediapart son point de vue sur la situation en cours.