Migrants: la Grèce accepte l'aide européenne

Par

La Grèce a fini par accepter jeudi 3 décembre 2015 l'aide de l'Union européenne pour surveiller ses frontières et gérer l'afflux de milliers de migrants, écartant ainsi la menace d'une éventuelle suspension de l'espace Schengen.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Quelques heures avant une réunion vendredi des ministres de l'intérieur de l'Union européenne consacrée à la situation de la Grèce face à la crise migratoire, la Grèce a accepté jeudi 3 décembre 2015 l'aide de l'Union européenne pour surveiller ses frontières et gérer l'afflux de milliers de migrants, écartant ainsi la menace d'une éventuelle suspension de l'espace Schengen.