«Panama Papers»: manifestation monstre en Islande

Le premier ministre islandais, Sigmundur David Gunnlaugsson, a détenu une société dans les îles Vierges britanniques, révèlent les Panama Papers. Manifestation monstre à Reykjavik et dépôt d'une motion de défiance.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des milliers d’Islandais, entre 8 000 et 22 000 selon les comptages de la police et des organisateurs, ont manifesté devant le Parlement, lundi 4 avril, pour réclamer la démission du premier ministre, Sigmundur David Gunnlaugsson, et de l’ensemble du gouvernement. Pour une île d'un peu plus de 300 000 habitants, une telle affluence s'avère symptomatique. Selon la police, cette manifestation a rassemblé plus de monde que celles qui avaient eu lieu en 2009, après la révélation des graves manquements des responsables politiques dans la surveillance des banques. Ces dernières avaient provoqué la démission du gouvernement.