Les Grecs votent en regardant la France

Par

Coincée par le “mémorandum” imposé par l'Europe et le FMI, la Grèce organise des législatives dimanche 6 mai dont elle n'attend pas de changement. Pour les électeurs, le changement en Europe ne peut venir que d'ailleurs et en premier lieu du résultat de la présidentielle française.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Athènes, correspondance