Les racines économiques de la contestation en Iran

Par

Les revendications économiques sont au cœur de la contestation contre le régime iranien. Pourtant, la croissance est revenue et l’inflation s’est réduite. Mais le paradoxe n’est qu’apparent…

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans la vague de mécontentement qui a saisi l’Iran avant la nouvelle année, les revendications économiques ont joué un rôle important. Les manifestants ont contesté le projet de budget du gouvernement du président Hassan Rohani, se sont attaqués aux banques et ont réclamé des actions en faveur du niveau de vie. Certes, ce mouvement a sans doute des causes multiples et, comme le rappelle Thierry Coville, enseignant chercheur spécialiste de l’Iran à l’IRIS, « il a surpris tout le monde, en Iran même ». Il était donc sans doute impossible de déduire de la situation économique une telle flambée de violence a priori. D’autant que l’économie iranienne semble aller mieux.