Démocratie étasunienne, «last exit» avant l’agonie

Par

Trump est blanchi dans son procès en destitution par des républicains sans gêne qui verrouillent les institutions. Son discours sur l’état de l'Union résume une présidence de télé-réalité. Pendant ce temps, la primaire démocrate a connu un faux départ tonitruant. À sept mois de la présidentielle, la démocratie aux États-Unis semble agoniser.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

New York (États-Unis), de notre correspondant.– « La démocratie meurt dans l’obscurité. » Cette vieille formule, empruntée à un juge fédéral qui rendit jadis une décision contre l’arbitraire de la présidence, est depuis deux ans le slogan du Washington Post.