La Finlande tourne le dos à l’austérité

Par

Le nouveau gouvernement, dirigé par le social-démocrate Antti Rinne et constitué de cinq partis, entend dépenser davantage pour les services sociaux et le changement climatique. Une rupture avec le gouvernement précédent, qui a été sanctionné dans les urnes le 14 avril.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Helsinki va-t-il devenir Lisbonne-sur-la-Baltique ? En tout cas, comme le Portugal en 2015, le pays semble renoncer à l’austérité. Le nouveau gouvernement formé le 6 juin 2019 par le social-démocrate Antti Rinne, 56 ans, annonce un véritable tournant à gauche de la politique économique de ce pays nordique.