Tsipras croit en ses chances pour les élections en Grèce

Par

Il y a peu de risques que le parlement grec soit trop éclaté pour permettre la formation d'un gouvernement stable à l'issue des législatives anticipées du 20 septembre, a estimé dimanche l'ancien premier ministre Alexis Tsipras, qui continue de croire en ses chances de garder la main. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sept mois après son arrivée aux affaires, le chef de file de la gauche radicale a démissionné le 20 août pour solliciter un nouveau mandat afin d'appliquer les mesures d'austérité drastiques dont il a accepté le principe dans le cadre du nouveau plan de sauvetage financier de 86 milliards d'euros.