Des milliers de personnes ont manifesté pour réclamer un pavillon pour l’«Aquarius»

Par

Des milliers de personnes ont participé samedi 6 octobre aux rassemblements « apolitiques » organisés dans plusieurs villes de France par SOS Méditerranée et MSF, les affréteurs de l’Aquarius, pour exiger qu’un nouveau pavillon soit accordé au navire humanitaire. L’inaction des dirigeants européens, Emmanuel Macron en tête, est jugée « criminelle ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Personne n’aurait, à gauche, raté le rendez-vous de l’Aquarius. Samedi 6 octobre, pour exiger l’attribution urgente d’un pavillon au navire humanitaire et pousser les dirigeants européens à respecter « l’obligation de porter assistance » aux migrants qui risquent leur vie depuis les plages de Libye, des milliers de personnes ont manifesté en France, ainsi qu'à Parlerme (Italie) ou même Valence (Espagne), en compagnie d’élus venus de toutes les gauches, du NPA au PS (Samia Ghali à Marseille), en passant par Génération·s (Benoit Hamon), le PCF (Ian Brossat ou Pierre Laurent) et la France insoumise (Clémentine Autain ou Alexis Corbière à Paris, François Ruffin à Amiens).